• Photo

    Installer des garages à vélo sécurisés

    Votes :   0   score : 1

    pour les lycéens dont le ramassage scolaire s'effectue au bourg et n'habitant pas le bourg, serait-il possible de penser une solution pour laisser son vélo en toute sécurité pour la journée ?

  • Photo

    Garer son vélo en toute sécurité à la gare

    Votes :   0   score : 1

    Serait-il possible de prévoir la possibilité de laisser son vélo en toute sécurité la journée (quand on prend le train pour aller travailler) et de le retrouver entier le soir-même ?
    Une sorte de consigne, un parking sécurisé, ....

  • Photo

    Déplacement pied et vélo inter villages

    Votes :   0   score : 1

    On nous demande de réduire nos déplacements en voiture, de réduire la pollution générée par les gaz d'échappements. Mais nous offre-ton les moyens d'utiliser des modes de locomotion alternatifs ?
    Ne pourrait-on pas aménager des pistes piéton et cyclistes pour pouvoir se déplacer d'un village à un autre, rejoindre une gare pour prendre le train ?
    Partager les routes communales et départementales avec les automobiles et les poids lourds est un vrai danger. 5 kilomètres en vélo c'est possible mais la peur du danger fait prendre l'auto.
    Cette partie du département n'est pas équipée. Il serait temps d'y remédier surtout qu'il n'existe pas de transport en commun entre chaque village (par exemple MARSAS).

  • Photo

    Compenser écologiquement la construction du futur collège de Marsas

    Votes :   0   score : 1

    En prévision de la construction du futur collège à Marsas, des zones protégées vertes seront "sacrifiées" pour le bien public. (ce qui ne serait accordé à aucun particulier)
    Ne serait-il pas possible de compenser cette perte par de nouvelles zones vertes protégées ?
    A trop détruire notre environnement, nous détruisons notre propre avenir.

  • Photo

    Attirer des spécialistes médicaux

    Votes :   0   score : 1

    Nous avons de nombreux médecins généralistes, mais manquons beaucoup de spécialistes (dermatologues, etc.), ce qui nous oblige à aller vers Bordeaux pour les soins. Comment les attirer ?

  • Photo

    Ne pas accueillir de nouveaux grands projets d'infrastructure

    Votes :   0   score : 1

    Notre territoire a été massacré par les divers grands axes de circulation (A10, LGV, pour ne citer qu'elles) dont nous bénéficions (un peu) certes, mais dont nous subissons aussi et surtout les aspects négatifs (territoire coupé en deux, trois, quatre, infranchissable), bruit, pollution, et, le matin et en été...embouteillages monstres qui débordent sur les routes annexes. Notre campagne est plus dangereuse qu'un centre-ville ! Je ne vois pas pourquoi nous devrions continuer à systématiquement subir les dégâts collatéraux des envies de voyager plus vite des parisiens et autres métropolitains. Stop aux dégâts, le vieux sujet du grand contournement de Bordeaux ressort des papiers, par pitié, opposons-nous à cette horreur. (Plus on construit de routes, plus il y a de voitures dessus, on le sait bien maintenant, ça ne réduira pas les bouchons..)

  • Photo

    Encourager la conversion au bio de la viticulture

    Votes :   0   score : 1

    Il serait bien de donner un avenir à notre viticulture qui périclite par des engagements et aides concrètes à la conversion à l'agriculture biologique. Pour les vignobles sans intérêt, pourquoi ne pas permettre la conversion à d'autres cultures (verger, maraîchage, etc.), pour diversifier la production (et les paysages) sur le territoire? Nous ne nous nourrissons pas que de vin !

  • Photo

    Créer des itinéraires sûrs pour piétons/vélos

    Votes :   0   score : 2

    Il est difficile et dangereux de relier des villes et villages proches à pied ou en vélo, tout n'est prévu que pour la voiture. On pourrait commencer par réutiliser les anciennes voies ferrées et les chemins communaux, pour créer des cheminements doux.

  • Photo

    Créer des chartes paysagères

    Votes :   0   score : 2

    Au fil des aménagements, nos villages perdent beaucoup de leur caractère et deviennent tous semblables les uns les autres, façon "Leroy Merlin" ou "maisons IGC", que l'on soit en cubzaguais ou au nord de paris. Il serait bien de créer des chartes paysagères pour caractériser un peu le style de notre campagne : pas de toits "bleus ou gris", pas de mobilier urbain ultra moderne déconnecté du contexte rural, pas de plantations exotiques (privilégier les essences locales), etc.

  • Photo

    Planter de haies champêtres entre les parcelles culturales

    Votes :   0   score : 2

    Planter des kilomètres et des kilomètres de haies champêtres au bord des chemins, autour des parcelles de culture, de vignes, etc. pour :
    - briser le vent, ralentir la progression des polluants dispersés par le vent,
    - ralentir l'érosion des sols,
    - protéger de la chaleur les bâtiments, troupeaux, cultures,
    - améliorer la portance et la richesse des sols,
    - créer des refuges pour la faune auxiliaire des cultures, et des insectes pollinisateurs,
    - rendre notre campagne plus belle et briser la monotonie des paysages.

    www.promhaies.net
    www.arbres-paysages.fr

Voir Plus Photo loading